Epargne salariale : un piège

vendredi 28 octobre 2011

Selon une étude du département statistique du ministère de l’Emploi (Dares), sur l’année 2009, par rapport à l’année précédente :

  • le montant total des sommes versées au titre de l’épargne salariale ont diminué de 10% ;
  • les montants versés au titre de la participation reculent de 15 % ;
  • les plans d’épargne d’entreprise reculent de 17 % ;
  • l’intéressement enregistre une baisse de 3%.

Les salarié-e-s concerné subissent ainsi une perte de revenus équivalente.

La CGT n’a pas signé l’accord sur l’intéressement. Cet accord était fait de telle sorte, qu’il aurait fallu des résultats exceptionnellement favorables, pour que les salarié-e-s puissent recevoir une somme décente. La Direction s’est vraiment moquée de nous.

La CGT n’a pas signé l’accord sur la prime Sarkozy de 1000€, car le montant moyen de 100€ brut ne répond pas aux attentes des salarié-e-s. Nous aurions préféré que cette enveloppe de 1560k€ soit destinée à de véritables revalorisations salariales, notamment pour nos collègues dont le salaire est inférieur à 35k€, qui représentent un tiers des effectifs. La Direction avait véritablement les moyens d’attribuer une prime de 1000€ pour les bas salaires.

La CGT ne dira jamais assez combien les salarié-e-s ont à perdre à la substitution du salaire par d’autres éléments tel que l’épargne salariale. Seul le salaire permet de répondre aux besoins essentiels de la population (alimentation, eau, transports, éducation, culture).

L’épargne salariale, l’intéressement et la participation sont de mauvaises réponse à un véritable problème : le gel des salaires. De plus, ces sommes sont exonérées de cotisations sociales, ce qui contribue à creuser les déficits des comptes sociaux.


Brèves

Égalité professionnelle : la CGT obtient de premières avancées

vendredi 11 janvier

Le principe d’une obligation légale de résultat en matière d’égalité de rémunération entre les femmes et les hommes, assortie d’une sanction financière en cas de non-respect, reprend une proposition de la CGT. Restait à définir les modalités concrètes de son application

Agissons : urgence, salaires, emplois et justice sociale

mercredi 21 novembre 2018

Des salariés actifs et retraités, des citoyens expriment une colère légitime pour avoir les moyens de vivre dignement, pour plus de justice sociale. Cette colère, la CGT la comprend et la porte au quotidien depuis plusieurs mois et au travers de nombreuses journées d’action et de grèves.

Carte des mobilisations du 1er mai

mardi 1er mai 2018

Retrouver la carte des mobilisations du 1er mai 2018 sur le site de la CGT (lien ci-dessous) ou sur le site infogram.

Solidarité avec les danois

mardi 1er mai 2018

Les employeurs du secteur public danois ont menacé les syndicats d’un lock-out massif des travailleurs du secteur public pour faire face à une menace de grève et pour mieux baisser les salaires ou augmenter le temps de travail.
Plus d’informations dans le lien ci-dessous.
Est ce le "diviser pour mieux régner", le "modèle danois" que veut suivre notre gouvernement ?

Le gouvernement permet aux employeurs d’imposer des forfaits jours sans accord des cadres

lundi 19 février 2018

En catimini, le gouvernement a mis fin au volontariat pour les forfaits jours via un amendement intégré à la 6ème et dernière ordonnance travail en Commission Mixte Paritaire.
Plus d’information dans le lien ci dessous :

Accenture condamnée pour usage abusif des forfaits jours

jeudi 28 décembre 2017

La CGT a obtenu la condamnation de la société Accenture qui ne décompte pas le temps de travail de ses salariés en forfait heures.