Grenoble-Bouchayer : du vécu

vendredi 6 juillet 2012

Une salariée de Grenoble témoigne de ses nouvelles conditions de travail depuis le déménagement de Meylan sur le site de Grenoble-Bouchayer :

« Mon temps de trajet est multiplié par 3 ou 4 : je passe de 40 minutes aller-retour en voiture, à 2h30 aller-retour en transport en commun.
Comme je ne veux pas que la décision d’ATOS ait un impact sur ma vie familiale, je dépose mes enfants dans le bus scolaire le matin et je prend ensuite le bus pour arriver à 9h30 à mon poste de travail. Pour revenir chez moi avant la fermeture du périscolaire, je dois partir à 17h.
Pour moi, dans ces conditions-là, il est difficile de faire mon travail comme il faut. Point positif : heureusement, je fais du télétravail 2 jours par semaine, ce qui me permet de rattraper le temps perdu.
Le mode openspace n’est pas au top pour travailler. Je suis souvent en réunion téléphonique donc je pense que je gêne quelques personnes. Dans la mesure du possible, j’essaye de concentrer mes réunions téléphoniques quand je télétravaille.
Avec le mode openspace, la clim est réglée pour tout le monde pareil et je suis une grande frileuse. Quand les casiers seront disponibles (avec les cadenas), je pense que j’amènerai un pull, parce que j’ai froid.
Il y a un manque de communication évident. Rien n’est expliqué, il faut tout découvrir par nous-même.
Je ne parles pas des vols, en ce moment…

Voilà ce que j’en pense. C’est plutôt négatif que positif (mais je crois que le temps de trajet y est pour beaucoup) : c’est très pénalisant pour moi


Brèves

L’aéronautique un secteur qui ne connait pas la crise … en apparence !

vendredi 26 juin 2015

la coordination CGT Airbus (dont la CGT Atos) sur Mediapart

Sur le Web : Mediapart - CGT Airbus

Manifestation à Rennes (35) le 23/11

vendredi 8 novembre 2013

Manifestation pour l’emploi en Ille et Vilaine. Cette manifestation fait suite à l’annonce des suppressions de postes à Alcatel et Renesas pour le secteur Telecom et dans bien d’autres secteurs. Elle débutera le samedi 23 novembre à 10h30, place de la gare, à Rennes. Vous pouvez retrouver les propositions de la CGT dans le lien ci dessous :