Le 9 avril, contre l’ANI, tous ensemble dans l’action !

jeudi 4 avril 2013
par  Le Merle moqueur

Les exigences du MEDEF ne doivent pas faire la loi

L’examen du projet de loi sur la flexibilisation du marché du travail, basé sur
l’accord de régression sociale du 11 janvier 2013, a commencé à l’Assemblée nationale. Le gouvernement, qui voudrait que le texte soit applicable avant l’été, a décidé d’une procédure législative accélérée.

Il y a urgence à continuer de se mobiliser !

L’accord Medef du 11 janvier prétend poser les bases d’un « nouveau modèle économique et social mais il faut y voir les points suivants :

  • destruction des garanties collectives nationales comme socle minimal applicable .
  • mise en avant des accords d’entreprise, voire le « gré à gré », en « oubliant » que le salarié n’est pas libre de ses choix, seul face à son employeur
  • disparition de la garantie d’emploi qu’offre le contrat de travail (mise en place d’une possibilité de suspension par accord d’entreprise)
  • renforcement de la garantie de mobilité (avec pour sanction le licenciement si le salarié la refuse)
  • réduction des moyens pour le salarié d’obtenir réparation auprès de la justice (réduction à 36 mois de délai de prise en compte des demandes aux Prud’hommes)
  • effacement de la consultation sur la réalité du motif économique (À quoi pourra bien servir une éventuelle loi sur les licenciements boursiers si on ne peut plus débattre de la véracité du motif économique ?)

LES EXIGENCES DU MEDEF NE DOIVENT PAS FAIRE LA LOI.

La CGT appelle l’ensemble des salariés du privé comme du public, des retraités et des privés d’emploi à une journée de grèves et de manifestations le mardi 9 avril 2013 pour empêcher la transposition dans la loi du contenu de l’accord interprofessionnel du 11 janvier et ainsi ouvrir d’autres alternatives.


Pour plus d’informations sur les points ci-dessus et les propositions de la CGT, reportez vous



Documents joints

Tract confédéral pour appel à manifester contre (...)
Tract confédéral pour appel à manifester contre (...)

Brèves

Égalité professionnelle : la CGT obtient de premières avancées

vendredi 11 janvier

Le principe d’une obligation légale de résultat en matière d’égalité de rémunération entre les femmes et les hommes, assortie d’une sanction financière en cas de non-respect, reprend une proposition de la CGT. Restait à définir les modalités concrètes de son application

Agissons : urgence, salaires, emplois et justice sociale

mercredi 21 novembre 2018

Des salariés actifs et retraités, des citoyens expriment une colère légitime pour avoir les moyens de vivre dignement, pour plus de justice sociale. Cette colère, la CGT la comprend et la porte au quotidien depuis plusieurs mois et au travers de nombreuses journées d’action et de grèves.

Carte des mobilisations du 1er mai

mardi 1er mai 2018

Retrouver la carte des mobilisations du 1er mai 2018 sur le site de la CGT (lien ci-dessous) ou sur le site infogram.

Solidarité avec les danois

mardi 1er mai 2018

Les employeurs du secteur public danois ont menacé les syndicats d’un lock-out massif des travailleurs du secteur public pour faire face à une menace de grève et pour mieux baisser les salaires ou augmenter le temps de travail.
Plus d’informations dans le lien ci-dessous.
Est ce le "diviser pour mieux régner", le "modèle danois" que veut suivre notre gouvernement ?

Le gouvernement permet aux employeurs d’imposer des forfaits jours sans accord des cadres

lundi 19 février 2018

En catimini, le gouvernement a mis fin au volontariat pour les forfaits jours via un amendement intégré à la 6ème et dernière ordonnance travail en Commission Mixte Paritaire.
Plus d’information dans le lien ci dessous :

Accenture condamnée pour usage abusif des forfaits jours

jeudi 28 décembre 2017

La CGT a obtenu la condamnation de la société Accenture qui ne décompte pas le temps de travail de ses salariés en forfait heures.