Intégration : La situation en Ile-de-France

lundi 10 février 2014

Après une saignée des effectifs parisiens en 2008 via un PSE (-400 emplois), l’hémorragie continue. Depuis 3 ans nous avons perdu 550 emplois pour arriver à 2140. Depuis 2010 et le projet GAMA, la majorité des projets a été transférée dans les centres régionaux puis progressivement, une part de plus en plus importante est réalisée à l’Offshore. Les nouveaux projets ne passent plus par la case « Bezons ».

Sur nombre de domaines de compétences, avec les démissions non remplacées, les équipes se sont réduites à peau de chagrin. Nous sommes de moins en moins capables de délivrer des projets. L’activité de TS consiste essentiellement à vendre en régie, c’est-à-dire à l’unité.

Cette politique implique que nous ne sommes plus en capacité d’intégrer de jeunes collègues et de leur offrir un projet d’évolution de carrière, en dehors d’être presté directement chez un client.

Une des dernières trouvailles d’ATS a été de supprimer le département décisionnel. Tant et si bien que les salariés spécialisés dans le décisionnel sont pressionnés pour accepter n’importe quelle mission même si elle ne correspond pas à leur domaine d’expertise. L’hémorragie va donc continuer.

Il n’est pas étonnant que nos clients et nos concurrents nous considèrent comme un acteur de troisième zone et donc pour eux seul compte le prix qui doit être le plus bas possible.

La Direction doit abandonner cette stratégie de l’échec pour, au contraire, investir sur les hommes en reconstituant les équipes et les emplois qui nous font défaut aujourd’hui en région parisienne.


Brèves

L’aéronautique un secteur qui ne connait pas la crise … en apparence !

vendredi 26 juin 2015

la coordination CGT Airbus (dont la CGT Atos) sur Mediapart

Sur le Web : Mediapart - CGT Airbus

Manifestation à Rennes (35) le 23/11

vendredi 8 novembre 2013

Manifestation pour l’emploi en Ille et Vilaine. Cette manifestation fait suite à l’annonce des suppressions de postes à Alcatel et Renesas pour le secteur Telecom et dans bien d’autres secteurs. Elle débutera le samedi 23 novembre à 10h30, place de la gare, à Rennes. Vous pouvez retrouver les propositions de la CGT dans le lien ci dessous :