Antipathie au travail

vendredi 20 novembre 2009
par  Le Merle moqueur

Ici, comme ailleurs, l’avenir est bouché. Il est impossible de se projeter au-delà de quelques mois et les obstacles quotidiens prennent de plus en plus d’importance vu la difficulté à les régler.

Tout est fait pour susciter l’inquiétude, l’insécurité. Le coût du travail serait trop élevé en France. A écouter nos dirigeants, le marché impose de transférer le travail dans les pays à bas coût et pour
parler correct on « offshorise ». En bons petits soldats du grand timonier Thierry Breton ils appliquent les consignes. Alors que nos concurrents sont à 5% d’emploi offshorisés, l’objectif pour Atos
est d’y aller à marche forcée et à fin 2010 d’avoir un taux à 17% pour le groupe. Concrètement alors que nous avons perdu 500 emplois depuis le début de l’année, la direction propose de réduire les effectifs
de 500 salariés à fin 2010 et tout ceci par départ « naturel » en novlangue.

Il en va aussi de la pérennité de certains de nos établissements en région, nous avons demandé à la direction de présenter les perspectives d’avenir de chacun des centres lors du CE de novembre.
Thierry Breton avait annoncé augmenter les budgets Formation. Effet d’annonce, le résultat est qu’au 30 septembre le plan de formation n’a été réalisé qu’à la hauteur de 34% en budget et de 38% en nombre de jours.

Sur la région parisienne, c’est la dégradation des conditions de vie avec le projet de déménagement à Bezons et c’est sans parler des difficultés avec les CSP. Tout devient un problème, il faut dépenser une
énergie folle.

A tous les niveaux, la pression est mise sur des objectifs inatteignables, à tous les niveaux on fait redescendre la pression sur les subordonnés. Cela participe à aider les départs « naturels » quitte à les aider encore plus avec les mobilités forcées, les missions loin de chez soi. Nous le savons, nous ne sommes pas écoutés. On reporte sur nous les difficultés du travail. C’est à nous de nous débrouiller pour atteindre des objectifs trop ambitieux avec des moyens limités, de se défoncer en permanence, sans même en recevoir de la
reconnaissance.

Aujourd’hui, le travail est devenu une épreuve personnelle et individuelle. Quand quelqu’un souffre, c’est qu’il est fragile. La souffrance devient alors ingérable, car on ne peut lui donner d’autre
sens que celui de l’injustice ou de l’incompétence.

A l’antipathie comme méthode de management, et produisant partout les mêmes effets, il nous faut répondre ensemble. Notre tradition est de rendre des travaux de qualité. Il faut nous faire violence pour abandonner cette tradition et remettre à l’ordre du jour des méthodes d’action comme la grève du zèle ou autre. Il nous faut redonner un
sens collectif à notre travail car nous sommes tous dans une même galère. Ce n’est qu’à ce prix que nous éviterons des drames humains.


Brèves

Agissons : urgence, salaires, emplois et justice sociale

mercredi 21 novembre

Des salariés actifs et retraités, des citoyens expriment une colère légitime pour avoir les moyens de vivre dignement, pour plus de justice sociale. Cette colère, la CGT la comprend et la porte au quotidien depuis plusieurs mois et au travers de nombreuses journées d’action et de grèves.

Carte des mobilisations du 1er mai

mardi 1er mai

Retrouver la carte des mobilisations du 1er mai 2018 sur le site de la CGT (lien ci-dessous) ou sur le site infogram.

Solidarité avec les danois

mardi 1er mai

Les employeurs du secteur public danois ont menacé les syndicats d’un lock-out massif des travailleurs du secteur public pour faire face à une menace de grève et pour mieux baisser les salaires ou augmenter le temps de travail.
Plus d’informations dans le lien ci-dessous.
Est ce le "diviser pour mieux régner", le "modèle danois" que veut suivre notre gouvernement ?

Le gouvernement permet aux employeurs d’imposer des forfaits jours sans accord des cadres

lundi 19 février

En catimini, le gouvernement a mis fin au volontariat pour les forfaits jours via un amendement intégré à la 6ème et dernière ordonnance travail en Commission Mixte Paritaire.
Plus d’information dans le lien ci dessous :

Accenture condamnée pour usage abusif des forfaits jours

jeudi 28 décembre 2017

La CGT a obtenu la condamnation de la société Accenture qui ne décompte pas le temps de travail de ses salariés en forfait heures.

GREVE le 12/12 chez GEMALTO

mardi 12 décembre 2017

En ce jour où le groupe ATOS a annoncé son intention d’acheter GEMALTO, les salariés sont en grève contre un plan de licenciements.
Plus d’information ci-dessous :

Sur le Web : Intersyndicale Gemalto