Enquête Great Place to Work : Boycott

jeudi 9 octobre 2014
par  Le Merle moqueur

Enquête « Great Place to Work » 1 fois, 2 fois, 3 fois…. Bonjour les dégâts !

Depuis 2 ans, notre direction organise une enquête Great Place to Work. Depuis 2 ans, la CGT joue le jeu espérant naïvement que l’expression directe des salariés et la remontée de leurs attentes légitimes, complétant les alertes répétées des Organisations Syndicales, permettent à notre direction de prendre les mesures nécessaires à l’amélioration de nos conditions de travail !

Force est de constater qu’aujourd’hui, hormis quelques actions d’animation sur les sites, rien n’a été fait pour répondre aux réels préoccupations des salariés : Augmentation salariale, manque de formation, manque de reconnaissance, augmentation des pressions….

Alors que Mr Thierry Breton voit sa rémunération augmenter de 74,5%, les augmentations proposées aux salariés, année après année, ne permettent même pas de préserver le pouvoir d’achat.

De plus, les propositions faites par la CGT et destinées à améliorer réellement notre quotidien dans l’entreprise sont systématiquement rejetées par la direction car « trop couteuses » (réservation de places en crèches en région par exemple …) ou « trop contraignantes pour le management » (ne pas envoyer les parents de jeunes enfants en missions éloignées, interdire les réunions après 18h…).

Malgré les mauvais résultats des enquêtes précédentes, Thierry Breton et notre direction s’appuient uniquement sur le taux de participation pour s’enorgueillir d’être dans le Top des entreprises « socialement responsables » !

Ça suffit ! Refusons de cautionner cette politique !

Boycottons massivement l’enquête Great Place to Work 2014 !

Ne répondez pas à l’enquête et contactez-nous si votre manager insiste !


Documents joints

PDF - 192.7 ko
PDF - 192.7 ko

Brèves

Égalité professionnelle : la CGT obtient de premières avancées

vendredi 11 janvier

Le principe d’une obligation légale de résultat en matière d’égalité de rémunération entre les femmes et les hommes, assortie d’une sanction financière en cas de non-respect, reprend une proposition de la CGT. Restait à définir les modalités concrètes de son application

Agissons : urgence, salaires, emplois et justice sociale

mercredi 21 novembre 2018

Des salariés actifs et retraités, des citoyens expriment une colère légitime pour avoir les moyens de vivre dignement, pour plus de justice sociale. Cette colère, la CGT la comprend et la porte au quotidien depuis plusieurs mois et au travers de nombreuses journées d’action et de grèves.

Carte des mobilisations du 1er mai

mardi 1er mai 2018

Retrouver la carte des mobilisations du 1er mai 2018 sur le site de la CGT (lien ci-dessous) ou sur le site infogram.

Solidarité avec les danois

mardi 1er mai 2018

Les employeurs du secteur public danois ont menacé les syndicats d’un lock-out massif des travailleurs du secteur public pour faire face à une menace de grève et pour mieux baisser les salaires ou augmenter le temps de travail.
Plus d’informations dans le lien ci-dessous.
Est ce le "diviser pour mieux régner", le "modèle danois" que veut suivre notre gouvernement ?

Le gouvernement permet aux employeurs d’imposer des forfaits jours sans accord des cadres

lundi 19 février 2018

En catimini, le gouvernement a mis fin au volontariat pour les forfaits jours via un amendement intégré à la 6ème et dernière ordonnance travail en Commission Mixte Paritaire.
Plus d’information dans le lien ci dessous :

Accenture condamnée pour usage abusif des forfaits jours

jeudi 28 décembre 2017

La CGT a obtenu la condamnation de la société Accenture qui ne décompte pas le temps de travail de ses salariés en forfait heures.