Transfert en Inde du Contrôle de Gestion de la GBU France

mardi 24 janvier 2017
par  Le Merle moqueur

La GBU France serait la dernière à ne pas avoir son contrôle de gestion en Inde. Sous un joli tas de prétextes et justifications fumeuses donnés par la direction lors du dernier Comité d’Entreprise de l’UES Atos Intégration, le contrôle de gestion DOIT partir en Inde. C’est une démarche groupe (dixit).

Décryptage : il faut bien que notre patron millionnaire et ses sbires puissent continuer à augmenter leurs salaires démentiels, non ?

100 salariés (AMF) aujourd’hui en France, 40 à l’avenir…. en attendant la suite ?

Souvenons nous des voeux de Monsieur BRETON : "… Atos va créer de nouveaux emplois, dont beaucoup en France…". Cette seule phrase peut-elle suffire à justifier les 5 millions du CICE censés aider à maintenir et développer l’emploi en France et donnés finalement à nos actionnaires ?

Seule l’attrition naturelle permettrait cette cure d’effectif (Démissions, retraites, mutations volontaires), la direction n’ayant pas prévu de Plan Social, certainement pour ne pas faire tâche sur le CV de notre PDG , ex-ministre et qui aimerait bien le devenir à nouveau.

Les élus CGT ont fait part de leur révolte face à ce nouveau mauvais coup pour l’emploi en France et ont lu la déclaration suivante :

« Le marché suit des modes, les entreprises sont des moutons. La mode est à la course au moins disant social. Le nombre de salarié-e-s d’Intégration a encore baissé en 2016. La direction nous annonce une augmentation de l’Offshore en 2017 et la poursuite de l’utilisation massive de la sous-traitance externe donc toujours moins d’emplois chez Intégration en France. Le mouvement va s’accentuer, encore et encore en 2018.

Les SSII, renommées ESN (Entreprise de Service du Numérique), appliquent toujours les mêmes recettes :

  • externaliser un maximum de services ;
  • réduire les coûts et la masse salariale ;
  • chasse aux personnes jugées non « rentables » ;
  • spécialiser les fonctions en industrialisant ;
  • recours à la sous-traitance externe pour, officiellement, recourir à un spécialiste immédiatement adaptable au besoin du client ; officieusement, pour ne pas avoir à gérer des « ressources humaines » (congés, maladie, formation) ;
  • recours à l’offshore ;
  • rationnaliser les locaux en regroupant les sites et compacter les espaces de travail.

La société Atos est née grâce à notre société Française, bénéficie de tous les bienfaits légués par nos aînés et consolidés par nos anciens. Aujourd’hui, elle n’aurait aucune obligation morale, aucun rôle social et ne serait qu’une machine à créer de la valeur pour les actionnaires, au détriment de notre modèle social et des salariés travaillant sur le sol national.

Pour la CGT, cette tendance pour externaliser encore plus nos métiers pose des problématiques stratégiques, juridiques, financières et sociales. Certaines fonctions, qui a un certain moment de la vie de l’entreprise ne sont plus considérées comme stratégiques, peuvent s’avérer plus tard le devenir. Il y a un appauvrissement des savoir-faire et des compétences de l’entreprise alors que nous sommes dans des métiers nécessitant des compétences techniques fortes. La logique de rentabilité économique, inhérente au système capitaliste, conduit toujours à la recherche d’économies et des gains de productivité. Cette quête d’économies a des conséquences sociales aussi bien dans l’entreprise que hors de l’entreprise, en participant à la casse de notre modèle social basé sur la solidarité.

La CGT, depuis sa création, a toujours lutté contre cette logique de rentabilité à outrance, dont les bénéfices ne sont captés que par une minorité alors que les richesses sont créées par toutes et tous. »


Brèves

Minima SYNTEC augmentation au 1er juillet 2017

mardi 25 juillet

La grille syntec applicable au 1er juillet 2017.

Sur le Web : Le tableau

Loi travail XXL : Des arguments pour le débat

vendredi 21 juillet

Retrouver la série de fiches éditées par la CGT pour comprendre les enjeux.

Suivez leur publications su notre site rubrique ’Actualité/Loi Travail XXX’ ou abonnez vous au flux RSS.

Loi Travail

jeudi 20 juillet

Dérèglementation, flexibilité et précarité à tous les étages
mardi 18 juillet 2017

Le cycle des 6 rencontres bilatérales d’une heure entre la Cgt et le ministère du travail est terminé.
Analyse de la CGT dans le lien ci-dessous :

Réforme du Code du Travail

jeudi 8 juin

Le gouvernement a dévoilé ce mardi son programme de réformes à court et moyen terme concernant principalement le droit du travail, les moyens d’intervention des salariés, la formation professionnelle, l’apprentissage, l’assurance chômage et la retraite.

La Cgt a pris connaissance en même temps que la presse du contenu précis de ces propositions, ce qui nous laisse interrogatif sur la méthode de concertation envisagée.

Où est l’intérêt des salariés dans ces annonces ?

Lire la suite :

Grève des femmes en Pologne

vendredi 4 novembre 2016

En Pologne, un mouvement social et citoyen sans précèdent, appelé la « grève des femmes », a empêché le vote d’une loi d’interdiction totale de l’avortement même en cas de viol ou d’inceste.

LA RÉSISTANCE PAYE, ENGAGEZ-VOUS !